Patrimoine du Bassin lié à l'eau


La vie au bord des rivières

Les rivières ont toujours eu une place privilégiée dans nos sociétés comme en témoigne la relation que les riverains entretiennent avec leur rivière et notamment le Rance.

 

Différents moulins jalonnent notre cours d’eau et possédaient autrefois de nombreuses fonctions comme celles de moudre la farine, l'huile de noix ou fouler le lin ou le chanvre. Certaines chaussées alimentaient ces moulins, et d’autres servaient à arroser le fond des vallées.

Si le bois mort était récupéré pour le chauffage, les peupliers, frênes et aulnes servaient localement comme bois d’œuvre afin de réaliser des poutres ou des planches. Les tiges des saules pourpres ou blancs (osier) étaient coupées régulièrement pour tresser des paniers. Le sable et le gravier prélevés raisonnablement étaient quant à eux destinés aux constructions locales. 

Aujourd'hui, l'exode rural et la mécanisation a changé le mode de vie autour de la rivière et l'entretien des rivières est de moins en moins effectué par les propriétaires.

 

Les chaussées

De nombreuses chaussées jalonnent les cours d'eau du bassin du Rance. Bâties autrefois pour irriguer le fond des vallées et alimenter les moulins à grains, elles représentaient une réserve d’eau non négligeable lors des périodes d’étiages. Aujourd’hui, même si elles n’ont pratiquement plus d’utilité économique, elles symbolisent un attachement patrimonial fort pour les élus et la population, et contribuent au maintien du profil en long de la rivière. 

Télécharger
Bassin Versant du Rance
Inventaire des chaussées.pdf
Document Adobe Acrobat 185.5 KB