Connaître et comprendre le milieu


Le cours d'eau, un milieu vivant

Un cours d'eau est un écosystème aquatique, formé d'un milieu physique comprenant le lit, les berges, l'eau et ses peuplements animal et végétal.

Les relations existantes entre ces éléments caractérisent cet écosystème et révèlent sa dynamique et sa diversité.

 

Le cours d'eau est un milieu en perpétuelle évolution. Il se transforme et se déplace sous l'influence de divers paramètre : 

   - l'érosion (vitesse suffisamment importante),

   - le transport d'alluvions (vitesse moyenne),

   - le dépôt de matériaux (vitesse plus faible).

 

Le cours d'eau modifie ainsi les paysages. En contre partie, sa morphologie est dépendante de facteurs tels que la forme de la vallée et la nature de la roche. Il est aussi très dépendant des événements hydrologiques, donc du climat.

 

Le cours d'eau est aussi un milieu de vie et abrite des espèces végétales et animales qui interagissent entre elles de façon variée en établissant des relations de cohabitation, de compétition ou de parasitisme.

 

Ces espèces ont besoin de l'énergie et des aliments fournis par le milieu (eau, sol, air). La composition de ces populations dépend donc étroitement des conditions de vie qui leur sont offertes : du courant, de la température, de l'oxygénation et de la composition de l'eau, de la nature des fonds, du relief et de la végétation.

 

Réciproquement, les espèces vivantes agissent sur le milieu. Elles modifient la composition chimique de l'eau, notamment les tenurs en matières minérales et en gaz dissous, stabilisent les berges, régulent la température de l'eau...

 

Ainsi les relations entre le milieu et les espèces qui le composent règlent le fonctionnement, l'équilibre et l'évolution des cours d'eau. Toute action peut avoir des répercussions sur l'ensemble de l'écosystème et doit être préalablement réfléchie.  



La végétation des bords de berges

La ripisylve : C'est quoi?

La ripisylve correspond à l'ensemble des arbres, arbustes, buissons et végétation herbacées qui se développent à proximité immédiate des cours d'eau. 

Quels sont les rôles de la ripisylve ?

La ripisylve joue un rôle essentiel dans l’équilibre naturel de la rivière, elle assure différentes fonctions telles que notamment :

- la protection des berges contre l'érosion et filtration des polluants grâce aux systèmes racines des arbres et arbustes,

- l'ombrage aux cours d'eau qui permet de limiter l'augmentation de la température de l'eau en été ,

- une zone de grande diversité d'espèces animales et végétales (lieu de ressource de nourriture, de reproduction et de refuge),

- la diminution de la vitesse du courant lors d'une montée des eaux.


Les zones humides

Une zone humide : c'est quoi ?

Le code de l'environnement définit les zones humides comme : "des terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire". (Art. L.211-1)

Une zone humide est une région où l’eau est le principal facteur qui contrôle le milieu naturel, la vie animale et la vie végétale. 


Zone humide

Quels sont leurs intérêts ?

Les zones humides peuvent correspondre à différents type d'habitats comme  les tourbières, les landes, les prairies et forêts humides, les mares...  

Ces milieux sont des éponges naturelles qui ont de multiples intérêts :

- stockage de l’eau lors d'épisode pluvieux et peuvent atténuer l'impact des crues,

- restitution de l'eau en période de sécheresse et aide au maintien du débit des cours d'eau l'été

- habitat pour de nombreuses espèces animales et végétales (zone de refuge, lieu de reproduction, ressource de nourrture)

- rôle épurateur de l'eau par filtration des polluants.


Télécharger
Carte - Zone humide
zones_humides_SMVB_Rance_2013 (3).jpg
Image JPG 342.0 KB